fbpx

La cure de raisin: top ou flop?

Vous connaissez mon avis sur les monodiètes et les cures de fruits en général. Trop de sucre, trop de répétition pour l’organisme. Alors certes on met son appareil digestif au repos et quoique selon moi comme vous allez pouvoir le constater ci-après, mais on ne doit pas nuire à la santé.

Alors top ?

Le raisin est un fruit riche en glucides, environ 18 gr pour 100gr et son index glycémique est situé aux alentours de 53, ce qui reste très correct.

Le raisin renferme de nombreux flavonoïdes, comme la quercétine, la myricetine, le kaempferol, les catéchines, les épicatéchines, les proanthocyanidines et les anthocyanines. Ces composés phénoliques sont de puissants antioxydants qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps. Il est également riches en vitamines du groupe B, en potassium et manganèse.

Certaines études ont d’ailleurs indiqué que sa consommation augmente la dépense d’énergie au repos, diminue la prise de poids et améliore la sensibilité des cellules à l’insuline. En consommer ½ litre par jour pendant 8 semaines permettraient également de réduire un maximum l’impact des radicaux libres sur nos cellules.

A savoir : la saison de production du raisin de table français s’étale d’août à novembre, avec une pointe de la récolte entre septembre et fin octobre.

Ou flop ?

Comme je le dis souvent, nous sommes tous différents ! dans notre unicité, certains peuvent se permettre des choses et d’autres non !

Faire une cure exclusive de raisin amène exclusivement du sucre à l’organisme, beaucoup d’acides et surtout un maximum de fibres insolubles via les pépins. Cette cure peut donc irriter les intestins fragiles et provoquer de violentes colites et diarrhées inflammatoires. Ce genre de pratique va donc fatiguer votre organisme, le déshydrater et le déminéraliser par la même occasion.

En naturopathie, nous parlons de terrains et de constitutions. Ici dans certaines constitutions, la cure de raisin va perturber le métabolisme des glucides et ainsi fatiguer le pancréas et le foie.

Cette cure est d’ailleurs déconseillée aux : diabétiques, aux syndromes du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle, aux syndromes des ovaires polykystiques… etc.

Et de manière plus globale à tous ceux qui ont une maladie inflammatoire, des acidités gastriques, des reflux gastro-œsophagiens, aux maladies coeliaques …etc.

Concrètement qu’est ce qui se passe physiologiquement ?

Votre taux de sucre sanguin augmente et votre pancréas va sécréter de l’insuline, une hormone anabolisante qui oriente et permet son absorption par le foie, les muscles et les cellules adipeuses. Ainsi un trop plein de sucre va entraîner un stockage sous forme de graisse, comme si votre organisme faisait des réserves.

Et lorsque la cure s’arrête le taux de sucre chute et votre corps va en redemander, comme une drogue ! C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, on voit des maladies métaboliques se développer chez certains enfants.

Et le jus de raisin dans tout ça ? c’est bien pire ! car les fibres vont complexifier la digestion et surtout la ralentir. Plus l’IG sera haut plus l’effet yoyo de l’insuline sera fort.

Si vous souhaitez effectuer un drainage de vos émonctoires, il existe des méthodes plus douces. Je vous propose de découvrir ma méthode dans mon programme détox, édition automne.

Vous y trouverez :

  • Des explications claires sur le mécanisme de détox
  • Un menu type avec des recettes pour chaque semaine
  • Une liste de course correspondante
  • Un remède utilisé en Naturopathie pour soutenir l’action visée
  • Une annexe pour déterminer votre niveau d’intoxination
  • Des fiches pratiques : équilibre acido-basique, calendrier de saison, fiches vitamines et minéraux…

Pour plus d’informations, cliquez-ici.

Ecrire un commentaire