fbpx

Quand les marques blanchissent leurs images à coup d’argument marketing évangélique !

Comment détecter les pratiques de « Healthywashing » ? Comment déceler le vrai du faux ?

Plus les jours passent et plus nous devons faire face à de multiples scandales alimentaires : composants toxiques, allergènes, matières premières de mauvaises qualité… etc.

Face à ces nombreux scandales, les marques redoublent d’efforts pour adopter la « green attitude » et on peut constater sur le marché la sortie de nouveaux produits : des yaourts bon pour les os et les intestins, des chewings gums capable de remplacer la brosse à dent, des nuggets veggies..Etc.

Bienvenue au 21ème siècle et surtout bienvenue dans la stratégie du « low food ». Pauvre en sel, pauvre en cholestérol, pauvre en sucre…Etc. De nombreuses entreprises réussissent ainsi la prouesse de faire croire qu’elles se soucient de la santé des consommateurs. Et si tout cela n’était qu’une vaste manœuvre de blanchiment ?

L’humanité a profondément changé d’alimentation au fil des millénaires. De cueilleurs-chasseurs, nous sommes devenus sédentaires et consommateurs d’une alimentation en grande partie transformée. En moins de cent ans, notre silhouette, notre santé et notre équilibre alimentaire en ont été bouleversés.

En temps que Naturopathe et ancienne grande consommatrice de produits industriels, voici 10 clés pour détecter ce genre de pratique :

  1. Naturel et organique ne signifie pas que le produit est sain
  2. Méfiez vous des « saveurs » dites naturelles
  3. Attention à la taille des étiquettes, plus elles sont grandes plus elles contiennent des allégations santé.
  4. Méfiez vous des labels
  5. Méfiez vous des ingrédients et de leur présentation. Parfois une première liste plus clean est présentée et lorsque vous regardez plus en profondeur vous découvrez le poteau rose et les nombreux additifs alimentaires.
  6. Fuyez les produits transformés. Orientez vous le plus possible vers des produits bruts. Si le paquet fait trop de bruit quand vous le prenez en main, posez vous la question de ce qu’il contient en termes de conservateurs et d’additifs alimentaires.
  7. Evitez les packagings alléchants et attractifs du type : « Offre promotionnelle », « nouvelle recette », « ouverture facile », « vu à la télé », rapide, « prêt à l’emploi », « saveur de l’année ». Ce sont des allégations réservées à l’industrie agroalimentaire.
  8. Ne favorisez pas des produits vus dans une pub. Seuls les industriels ont les moyens de se payer un spot TV à des centaines de milliers d’euros pour vanter les mérites de son produit.
  9. Evitez tout ingrédient que vous ne connaissez pas et je pense notamment aux additifs alimentaires « E ». Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille le livre de Corinne Gouget sur les additifs alimentaires qui ne coûte qu’une dizaine d’euros mais vous sauvera très certainement la vie sur le long terme.
  10. Ne fréquentez pas les hypermarchés, véritable sanctuaire de la consommation.

Cela peut paraître évident mais l’artisanat et les producteurs locaux souffrent et ils n’attendent que nous pour produire et continuer d’exister.

Le pouvoir est en vous, ne l’oubliez jamais !